Peut-on investir dans les tapis orientaux en tant que placement financier ?

IMG 2755 1 scaled

Les tapis orientaux sont réputés pour leur qualité et leur raffinement, si bien qu’ils sont très demandés sur le marché international de tapis. Certains collectionneurs de tapis sont prêts à débourser des sommes faramineuses pour posséder des tapis de luxe noués à la main. Les tapis orientaux peuvent-ils réellement faire de bon placement financier ? Et sur quels critères sélectionne-t-on un tapis oriental qui a du potentiel ? Découvrez tout en lisant l’article jusqu’au bout.

Investir dans les tapis orientaux : rentable ?

L’Orient a toujours fasciné de par sa diversité culturelle et ses nombreuses richesses. Le tapis en fait partie. Sa fabrication est un art ancestral qui a contribué à sa grande popularité. Les pièces les plus exceptionnelles sont réalisées avec les techniques traditionnelles : nouage à la main, utilisation de fibres et couleurs naturelles, motifs et dessins ethniques…

En général, les tapis sont faits pour durer plusieurs décennies voire des siècles. Certaines pièces qui ont été retrouvées intactes ou dans un excellent état de conservation ont pris de la valeur au fil du temps. Et le tapis oriental représente donc à ce stade, un investissement financier important. Leur rareté peut même faire s’envoler les prix.

Le tapis Kerman datant du début du XVIIème siècle est un bon exemple de tapis rare et cher ayant atteint un prix record de 33.8 millions de dollars en 2013.

Comment sélectionner le meilleur tapis d’Orient à acquérir ?

Jusqu’à preuve du contraire, les tapis noués à la main par des tisserands acharnés des tribus nomades des régions de l’Atlas, de Chine, d’Inde et de Caucase sont les meilleurs placements. Il est donc recommandé de chercher du côté des tapis berbères et des kilims fabriqués manuellement qui se démarquent par leur durabilité et leur fiabilité.

Parfois, sur ce type de tapis d’Orient, un seul mètre carré peut contenir plus d’un million de nœuds. Le temps passé à sa confection est donc juste phénoménal. Certains tapis ont demandé des mois voire des années de travail. C’est une tâche physique, mais qui exige de la méticulosité, de la précision et une concentration maximale. Toutes les sueurs versées par les tisserands traditionnels font des tapis d’Orient, des œuvres d’art que les collectionneurs s’arrachent à prix d’or.

Si vous ne savez pas comment choisir le tapis oriental, entourez-vous d’experts qui feront une estimation du tapis pour vous et qui vous conseilleront sur les pièces les plus rentables.